ALBUMS

SPECTACLES

ACTUALITÉS

DOSSIERS

LE SAVIEZ-VOUS?

RADIO P.R.2.0


Par Patrick De Montigny

 

 

 

 

 

 


DOSSIER


LE MYTHIQUE BRIAN JONES

48 ans après son décès

Un québécois se rappelle de lui!

Paru le 27 février 2017


Les Rolling Stones?

Ont-ils vraiment besoin de présentation?

À qui pense-t-on lorsqu’on les mentionne? Mick Jagger et Keith Richards. Les Glimmer Twins.

Ça va de soi. Ensuite, on serait portés à penser à Charlie Watts, le taciturne batteur, sans oublier Ron Wood, le « nouveau » depuis 1975. Pour les experts, viendra ensuite, si on est chanceux, Bill Wyman, le timide bassiste, qui a quitté le groupe il y a bientôt 25 ans.

Mais qui se souvient de Brian Jones, l’ange déchu des années soixante? Ce guitariste au grand talent qui a formé les Stones, a trouvé leur nom et a donné une saveur musicale aux premières compositions de Jagger et Richards. Lui, le premier à faire partie du « Club des 27 ans ». Suite à son départ de la formation en juin 1969 et son décès le 3 juillet de la même année, les Rolling Stones n’ont jamais été pareils.

Avec la disparition du démon blond des « swinging sixties », le son original des pierres qui roulent s’est envolé pour ne plus jamais revenir.

Ce qui faisait sa force?

C’était son talent de « multi-instrumentaliste ». En effet, on lui doit la cithare sur « Paint it black », la flute sur « Ruby Tuesday », l’harmonica sur « I just want to make love to you » ou encore le slide guitar sur « Little Red Rooster ».

Selon Mick et Keith, Brian Jones n’était pas un compositeur. Selon les dires de sir Mick « il n’avait aucun talent de compositeur. Aucun ». Pourtant, il est l’auteur de la trame sonore du film « A degree of murder ». Il n’aura malheureusement pas eu la chance d’exploiter son potentiel.

Certes, Jones n’était pas un saint. Loin de là, même. Démêlés avec la justice, problèmes de drogue (quoi que les autres Stones…) tensions avec les membres du groupe, qui ont justement mené à son congédiement. Selon ses proches, il avait créé cette situation tout autour de lui. N’empêche, sa contribution au groupe est indéniable.

Qui sait ce que serait advenu de Brian Jones s’il avait vécu?

Tout juste après avoir quitté les Stones, il parlait déjà de remonter un nouveau groupe, plus près de ses racines blues cette fois. Étaient-ce des projets sans lendemain ou est-ce que le guitariste avait réellement l’intention de repartir à zéro et montrer à ses fans qu’il avait beaucoup à offrir, surtout sans Jagger et Richards?

Brian Jones a emporté avec lui toutes ces réponses que nous ne saurons jamais lors de cette nuit fatidique du 3 juillet 1969. Même les circonstances de sa mort demeurent un mystère jusqu’à ce jour.

Néanmoins, il nous a laissé sa musique en héritage et bien que les Rolling Stones aient continué l’aventure, sa présence, elle, se fera toujours sentir.


Pop Rock 2.0

 

 


À PROPOS

CONTACT

MODALITÉS D'UTILISATION

ANNONCEZ SUR P.R.2.0

ÉCRIVEZ POUR P.R.2.0

ARCHIVES


Les opinions formulées sur ce site sont celles de leurs auteurs et ne représentent ni n'engage la rédaction de ce site. 

 

Ce site est conçu et réalisé à des fins d'éducation et d'information.  Aucun profit ne sera réalisé par la diffusion du matériel présenté.

 

Les pièces musicales incluses sur ce site sont tirée de vidéos disponibles sur Youtube et autre plateformes publiques.  Les droits d'auteurs liés à ces pièces sont la propriété exclusives des registraires de celles-ci.

 

Le matériel original contenu sur ce site © 2017 Pop Rock 2.0 - Tous droits réservés


 


Site réalisé par : SMP Média.com et maintenu par Steven Henry